Master Cyber-Sécurité des Systèmes Embarqués

  • Master
  • Faculté Sciences de l'Ingénieur
  • BAC +5
  • Lorient

Présentation

Objectifs

Ces dernières années, la société civile dans son ensemble a pris conscience que la sécurité des systèmes informatiques et électroniques, ou cybersécurité, était une problématique majeure qu’il ne fallait en aucun cas négliger. L’affaire Snowden, les attaques de serveurs étatiques ou de grands groupes, l’affaire du virus Stuxnet, le piratage à distance d’un véhicule tout-terrain, le « hacking » de clés de voiture, diverses attaques ciblant des appareils industriels, tout cela n’a fait que renforcer cette prise de conscience.

La formation « Cybersécurité des systèmes embarqués » a pour but de former des experts du domaine de la conception conjointe « matériel-logiciel » de systèmes électroniques sécurisés. Les diplômés seront des cadres supérieurs capables d’appréhender, c’est-à-dire de modéliser, de concevoir, de gérer, de maintenir ou d’optimiser des systèmes embarqués ou intégrés sécurisés, des objets communicants sécurisés ou des réseaux de capteurs/actionneurs intelligents sécurisés. Ce parcours s’inscrit dans la mention de Master « Ingénierie des Systèmes Complexes » proposée à l’Université Bretagne Sud.

Savoir-faire et compétences

Cette formation est unique dans l’enseignement supérieur puisqu’elle est la seule à être entièrement dédiée à la conception mixte « logiciel-matériel » de systèmes embarqués sécurisés. La sécurisation des parties électroniques et informatiques des systèmes a une place centrale dans ce cursus. Ainsi, l’accent est mis sur la dimension matérielle et embarquée des dispositifs visés, là où d’autres formations se concentrent sur les mathématiques théoriques pour la cryptographie, l’informatique de sécurité (programmation sur ordinateur, réseaux) ou la gestion de crise (grandes infrastructures).

Afin de développer leurs compétences, les étudiants auront à leur disposition une large palette de plateformes pédagogiques en TP et projet :

  • Cartes de prototypage FPGA
  • Cartes de développement à base de microcontrôleurs
  • Capteurs et actionneurs de toutes sortes
  • Bancs d’attaques physiques (analyseurs logiques, sondes…)
  • Serveurs de calculs
  • Logiciels dédiés de sécurisation
  • Analyseurs de trames
  • Kits radio logiciel SDR
  • Émulateur d’électronique de bord d’un véhicule automobile
  • Lecteurs de cartes à puces
  • PC avec puces TMP / Modules Matériel de Sécurité


Chaque module d’enseignement, sauf stage et projets, se déroule sur une durée de 6 semaines permettant ainsi d’accueillir, outre des étudiants en formation initiale, un public en formation continue plus intéressé par des compétences particulières et une certification qu’un diplôme. L’Université Bretagne Sud met aussi en œuvre la VAE (validation des acquis de l’expérience) et la VAP (validation des acquis professionnels).

Compétences spécifiques visées
En plus des compétences générales listées ci-dessous, les diplômés développeront des compétences dans le domaine de la Cybersécurité des systèmes embarqués :

  • Identifier les vulnérabilités d’un système
  • Déployer des mécanismes de protection des différents constituants d’un système complet (composants matériels de calcul, mémoires, moyens de communication, système d’exploitation, applications…)
  • Maîtriser les concepts fondamentaux en cryptographie et cryptanalyse
  • Configurer, paramétrer et déployer des systèmes d’exploitation embarqués sécurisés
  • Maîtriser la programmation défensive
  • Maîtriser la conception de circuits sécurisés et de crypto-processeurs


Compétences générale visées
Compétences scientifiques et techniques :

  • Analyser des situations complexes
  • Concevoir et optimiser des systèmes numériques performants et sûrs
  • Utiliser et intervenir sur les réseaux et les systèmes de communication (faible et moyenne portée)
  • Évaluer les potentialités des technologies pour de nouvelles applications
  • Utiliser/maîtriser les nouvelles technologies disponibles dans les milieux économiques et/ou industriels
  • Constituer des dossiers scientifiques et techniques
  • Gérer l’innovation et la veille technologique

 

Compétences relationnelles et organisationnelles :

  • Esprit d’initiative
  • Curiosité scientifique
  • Volonté à accéder à un résultat visé
  • Communiquer avec clarté et précision dans un langage adapté
  • Maîtriser l’anglais technique et scientifique
  • Travailler en équipe autour d’un projet
  • Travailler en autonomie, en responsabilité
  • Travailler en temps limité (respect des délais)
  • Acquérir une méthodologie de recherche et de traitement des documents et des données
  • Gérer et conduire des projets
  • Assurer les responsabilités liées à la création ou à la reprise d’une entreprise

Contenu de la formation

Le master « Cybersécurité des systèmes embarqués » est un programme de 4 semestres (2 années de master) et 120 crédits européens alliant enseignements théoriques et pratiques et mise en situation en entreprise (9 mois au total) et comportant :

  • Des cours, des travaux dirigés et des travaux pratiques
  • Des projets
  • Un stage de 3 mois en master 1
  • Un stage d’une durée de 6 mois en master 2


Les étudiants sont progressivement formés aux différents domaines permettant de concevoir des systèmes embarqués ou intégrés sécurisés, des objets communicants sécurisés ou des réseaux de capteurs/actionneurs intelligents sécurisés qui, par nature, sont hétérogènes : informatique, électronique, traitement du signal, communication/télécom, cyber-sécurité.

Les projets et stages en entreprises sont essentiels à la formation pour que les futurs diplômés s’approprient l’ensemble des connaissances de façon transverse et les complètent en situation réelle en entreprise. C’est le gage d’une adéquation entre les compétences acquises et les besoins des entreprises.


Équipe de formateurs et recherche/innovation
Une grande partie de l’équipe de formateurs est composée d’enseignants-chercheurs et de chercheurs du laboratoire CNRS Lab-STICC (Laboratoire des Sciences et Techniques de l'Information, de la Communication et de la Connaissance) qui est organisé en 3 pôles : MOM (Microondes, Optoélectronique et Matériaux), CACS (Communications, Architectures, Circuits et Systèmes), CID (Connaissance, Information, Décision). Le laboratoire Lab-STICC et l’Université Bretagne Sud sont membres du Pôle d’Excellence Cyber en Bretagne. Le large spectre disciplinaire du Lab-STICC et son attachement à une recherche appliquée permettent de fédérer les compétences autour de grandes thématiques, notamment la cybersécurité et la cyberdéfense.
Afin d’ancrer la formation dans la réalité du marché de l’emploi et de favoriser l’insertion professionnelle des diplômés, environ 25% du volume horaire sont assurés par des représentants du monde socioprofessionnel. Ces acteurs interviennent sur le cœur de métier visé par le diplôme ainsi que sur l’enseignement de compétences transversales.

Modalités de formation

  • Formation initiale
  • 2

Admission

Condition d'accès

Avec la loi n° 2016-1828 du 23 décembre 2016, le master est désormais un cursus de 4 semestres, sans sélection intermédiaire conduisant au diplôme national de master. La loi introduit un recrutement des étudiants à l'entrée en master (sur dossier ou concours),avec une poursuite d'étude en master garantie pour tout titulaire du diplôme national de licence.

 

 Capacité d'accueil

Date d'ouverture

 Date de clôture

16

15/02

15/06

Vous trouverez ci-joint le lien conduisant à la Licence Sciences du Numérique

Poursuite d'études

Poursuite d'études

Les poursuites d’études en Doctorat sont possibles pour les étudiants qui le souhaitent (voir site web de l’école doctorale SICMA ou MathSTIC).

Débouchés et métiers visés

Métiers visés

Ce master offre une formation scientifique et technologique de très haut niveau dans les domaines de la conception de systèmes électroniques et informatiques embarqués : systèmes embarqués, capteurs intelligents, objets connectés... Il forme les étudiants au domaine des systèmes informatiques mobiles pour des objets intelligents et communicants, allant de l'innovation en recherche à la conception et au développement d’applications avancées.

Les étudiants diplômés sont recrutés en tant que cadres supérieurs et ingénieurs dans des grands groupes, des PME et des TPE de tous les domaines : télécoms, automobile, avionique, santé, industrie, aérospatial, militaire, civil…

Les résultats des enquêtes précédentes sont les suivants : 90% en emploi (CDI) / 10 % poursuite d’études (doctorat sous contrat).